Élu depuis 2014, Christophe Dougé est le maire de la commune déléguée de La Boissière-sur-Èvre. Les Buissiérains s’élèvent au nombre de 418 au 1er janvier 2018 (Source : Insee) sur un territoire de 6,02 km².

Historique

Mentionnée dès 1030, Busseria (les buis qui parsèment encore la campagne expliquent l’étymologie du nom) devient la Bouéssière vers 1460.

Territoire exempt, relevant de l’abbaye bénédictine voisine, la paroisse prend vers 1685 le nom de la Boissière-du-Territoire, puis cent ans plus tard de la Boissière-Saint-Florent, avec de nombreuses variantes, telle la Boissière de Saint-Florent-le-Vieux.

Saisis par les Postes en 1881, Jean Guiet, maire, et son Conseil Municipal penchent pour la simple soustraction du vocable « Saint-Florent », et pour le rattachement au bureau de poste de Saint-Florent-le-Vieil, aux dépens de Montrevault.

Mais la distance et la dépense engendrée renforcent l’avis du postier, qui prend alors l’initiative de proposer l’adjonction « sur-Evre ».

Deux ans plus tard, le temps d’une enquête municipale, sans opposition, et des habituelles navettes administratives, Jules Grévy peut signer le décret toujours en vigueur en ce début de XXIème siècle ; ainsi l’Evre, sur ses 90 kilomètres, s’enrichit, deux ans après Le May, d’une deuxième commune portant son nom.

Désormais, les Buissiérains ne regarderont plus jamais leur facteur comme avant, n’est-ce pas ?