Favoriser la pratique du vélo et de la marche est une priorité pour la municipalité de Montrevault-sur-Èvre.

La commune lance une enquête et un outil cartographique en ligne, jusqu’au 22 juillet 2020, afin de recueillir les attentes des habitants en matière de mobilité douce.

La participation des usagers est essentielle. Elle servira à développer intelligemment ces modes de déplacement sur l’ensemble du territoire.

 

Qu'est-ce que la mobilité douce ?

  • La mobilité douce désigne l’ensemble des déplacements non motorisés, à savoir la marche à pied, le vélo (et tous les dérivés), le roller, le char à voile, mais aussi les bus roulant au gaz naturel, les tramways silencieux ou tout autre mode de transports dit respectueux de l’environnement et du cadre de vie urbain.

 

  • On utilise aussi le terme de mobilité active pour désigner l’ensemble des déplacements se faisant par le seul effort physique.

Source : Coredem. Illustration : pch.vector

Un questionnaire anonyme

  • Du 17 juin au 22 juillet, la commune de Montrevault-sur-Èvre met en ligne une enquête visant à récolter l’impression des habitants sur leurs déplacements à pied et à vélo. Nous vous remercions de prendre 5 minutes pour y répondre.
    Répondre à l’enquete

 

  • Le formulaire est téléchargeable en bas de cette page. Un exemplaire papier est mis à disposition du public dans les mairies déléguées, à l’hôtel de ville, à l’accueil des Services techniques/Urbanisme ainsi qu’à la Maison de l’enfance. Le retour des questionnaires remplis dans ces mêmes sites est possible jusqu’au 21 juillet.

 

  • Parmi les aspects abordés, figurent notamment les motifs de déplacement, les temps de trajet, les lieux fréquentés, l’usage du vélo à assistance électrique, les freins observés et les itinéraires à relier.

 

  • Les résultats sont anonymes. Mais les personnes qui désirent suivre l’état d’avancement du projet, voire même s’impliquer sur le long terme, sont invitées à laisser leur adresse mail à la fin de l’enquête.

Participez à la cartographie !

  • Un outil de cartographie participative est également proposé en ligne jusqu’au 22 juillet. Cet outil vise à recenser les dysfonctionnements, les discontinuités ou encore les points de dangerosité des réseaux cyclable et piéton du territoire. Là encore, la contribution des habitants s’avère précieuse pour déterminer les prochaines orientations stratégiques.
    Enrichir la cartographie

 

  •  Six signalements sont possibles :
    – une zone apaisée à créer ou à améliorer
    – une offre de stationnement vélo à créer ou à améliorer
    – un point d’insécurité routière
    – une liaison cyclable ou piétonne à créer ou à améliorer
    – un itinéraire malin (raccourcis piétons, cheminements protégés des motorisés, itinéraires paysagers…)
    – un lieu d’intérêt local à desservir

 

  • La prise en main est simple. Chaque contribution localisée est validée en trois étapes :
    1. Cliquer sur l’outil « Editions » dans la barre verticale gauche
    2. Choisir dans le menu déroulant le type de contribution à ajouter
    3. Localiser votre contribution sur la carte, compléter le formulaire, puis enregistrer

Associer les entreprises et les écoles

Les employés des entreprises locales et les élèves des établissements du territoire ont été identifiés comme des usagers prioritaires à intégrer dans la démarche de concertation.

Plusieurs grandes entreprises de Montrevault-sur-Èvre ainsi que les écoles seront sollicitées afin de réaliser une cartographie plus poussée des trajets domicile-travail et domicile-établissement scolaire.

Vers un schéma directeur des liaisons piétonnes et cyclables

  • L’analyse des données collectées permettra d’orienter le diagnostic du schéma directeur des modes actifs (piétons et cyclistes) de la commune de Montrevault-sur-Èvre.
    Ce document de planification d’actions s’inscrit dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) et le PAVE (Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics).

 

  • Vizea, bureau d’études spécialisé dans le développement durable pour la construction de la ville, a été missionné par la commune pour conduire l’étude. Celle-ci a débuté en février. Les premières analyses de terrain ont été réalisées le 16 juin 2020 par le cabinet.

Retrouvez ici les documents
utiles à télécharger